Accueil > Actualité Vapotage > Tabac : 100 experts demandent à l’OMS une évaluation des alternatives à la cigarette

Tabac : 100 experts demandent à l’OMS une évaluation des alternatives à la cigarette



Cent experts dans la lutte contre le tabagisme et en santé publique ont adressé la semaine dernière une lettre ouverte à l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) pour réclamer une « évaluation correcte des risques et des avantages » des produits alternatifs à la cigarette, et une meilleure prise en compte des enjeux de réduction des risques dans la lutte contre le tabagisme.

Les signataires de la lettre ouverte, essentiellement des médecins et des universitaires spécialisés dans la lutte contre le tabagisme, ont invité l’OMS à mener des travaux scientifiques objectifs sur la balance risque-bénéfice des dispositifs à base de nicotine sans fumée (cigarette électronique, sachets de nicotine orale, tabac à chauffer, tabac sans fumée à faible teneur en nitrosamine), à l’image de ceux réalisés par la Food and Drug Administration (FDA, l’organisme de contrôle sanitaire américain).

Reprenant les termes de l’évaluation de la FDA, ils affirment que les dispositifs alternatifs à la cigarette sont « appropriés pour la protection de la santé publique. Divulguer au public que ces dispositifs permettent de réduire considérablement les expositions humaines aux substances toxiques est approprié pour la promotion de la santé publique ». Les experts précisent que l’OMS doit« moderniser son approche de la politique sur le tabac ».

« Les produits à nicotine sans fumée offrent une voie prometteuse pour réduire les méfaits du tabagisme », indiquent les signataires qui souhaitent que l’OMS adopte une approche de prévention des risques, axée sur la réduction de la mortalité et des maladies liées au tabac. Selon eux, l’OMS « tourne le dos à une stratégie de santé publique qui pourrait éviter des millions de décès liés au tabagisme ».

Les experts regrettent que l’OMS « plaide régulièrement en faveur de l’interdiction pure et simple des alternatives sans fumée aux cigarettes conventionnelles ou de la réglementation et de la taxation des produits sans fumée équivalents aux cigarettes conventionnelles ». Pourtant selon eux, « il existe des preuves irréfutables que les produits sans fumée sont beaucoup moins nocifs que les cigarettes et qu’ils peuvent supplanter le tabagisme au niveau individuel et au niveau de la population ».

Les signataires de la lettre ouverte demandent à l’OMS de « positionner la réduction des méfaits du tabac comme partie intégrante de la stratégie mondiale visant à atteindre les objectifs de développement durable en matière de santé » et de « demander à l’analyse politique de l’OMS de procéder à une évaluation correcte des risques et des avantages de ces produits alternatifs à la cigarette conventionnelle ».

Et les experts de conclure : « Pour des millions de personnes qui luttent pour arrêter de fumer ou qui veulent continuer à consommer de la nicotine, ces produits représentent une voie supplémentaire importante pour échapper aux modes d’utilisation les plus mortels de la nicotine », avant de plaider une ultime fois pour une approche basée sur la réduction des risques qui bénéficie du « soutien substantiel des experts ».


Notez cet article :

Auteur : Marianne


Commentaires :




Rejoignez
la communauté
Planete Vapoteur


+ de 130 000 membres

+ le kit vape offert


[poll id="3"]